Aller au contenu principal
2 500 offres disponibles !

Accueillir les émotions

les emotions de lenfant 

  

Comment accueillir les émotions des enfants ? 

  

Se préoccuper des émotions est quelque chose de relativement nouveau. Les émotions ne sont pas dangereuses mais elles sont parfois déroutantes, tant par leur intensité que leur fréquence et leurs changements chez l’enfant. 

  

Le cerveau de l’enfant n’est pas mature, il est en plein développement tant physiologique que psychique, et ce, pendant plusieurs années. Il n’est donc pas étonnant que les enfants aient du mal à canaliser leurs émotions et à mettre des mots dessus. 

  

À nous, adultes, de les y aider et d’accueillir ces émotions de la meilleure manière possible, entre bienveillance, respect et fermeté. 

  

Le plus important c'est de savoir écouter l'enfant, c'est-à-dire écouter activement en posant des questions ouvertes, pas forcément "Pourquoi ? "qui peut être perçu comme culpabilisant pour l’enfant mais plutôt des questions en termes de qu’est ce que.../comment.../de quoi... . 

 

Et ainsi essayer de mettre des mots sur leurs réactions (par exemple :  Je vois que… (tu es triste, tu as l’air en colère etc…), c’est dur pour toi de…. tu as envie de…(ne plus jamais lui parler, faire un  câlin, de vite retrouver ton copain qui te fait si bien rire etc…). 

  

Ce n’est que lorsqu’on a discuté de ces émotions que l'on peut chercher ensemble des solutions : Qu’est ce que tu imagines comme solution? Qu’est ce que je peux faire pour t’aider? 

  

  

Accueillir l'ennui 

  

enfant enuyé 

  

  

L’ennui, n'est pas obligatoirement une émotion négative pour les enfants : cet ennui peut être l'occasion de réfléchir, de décider par eux mêmes ce qu’ils peuvent y faire.  

  

Cela implique de se refréner, d’agir, de proposer une activité, dès que l’enfant nous sollicite. 

  

Peut - être nous pouvons juste accueillir cette information: Ah, je vois, tu t’ennuies... (ainsi, l’enfant perçoit que nous avons pris en compte son sentiment) et puis ... attendre, lui laisser le temps de chercher par lui même, de trouver...ou pas. 

  

Car ne rien faire (du moins, en apparence), cela fait aussi partie de l’enfance, du développement de l’enfant. On peut alors les questionner : Et cela t’embête de t'ennuyer ? Si tu avais une baguette magique, que ferais tu pour ne plus t’ennuyer ?  

Leurs réponses sont parfois très intéressantes… 

  

On peut aussi juste leur accorder du temps de présence, les regarder jouer ou chercher que faire, sans vouloir structurer une activité pour eux, à leur apprendre quelque chose. Ou également, partager avec eux un souvenir d’enfance: Moi quand j’étais petite et que je m’ennuyais… . 

Les enfants, surtout jeunes, sont parfois surpris de voir que nous avons aussi été enfants et avons expérimenté des sentiments similaires. 

  

L’ennui permet ainsi à l'enfant de se confronter à un inconfort, de résoudre un problème, de développer leur créativité...des compétences qui servent toute la vie ! 

  

  

Activité pour tous: un imagier des émotions 

 

  

fdsgq 

  

Le jeu de langage autour d'un imagier est une activité ludique et éducative que les enfants adorent. Grâce à elle, ils pourront développer leur vocabulaire lié aux émotions. 

  

Ainsi, ils pourront mobiliser le langage pour les nommer et les reconnaître. Mais également, cette activité leur permettra de mieux exprimer ce qu'ils peuvent ressentir au quotidien. 

  

Pour les enfants de moins de 6 ans 

  

L'objectif est de montrer les images et l'enfant doit deviner de quelle émotion il s'agit. Bien sûr, vous pouvez dans un premier temps exposer toutes les cartes et les nommer devant lui. 

Dans un second temps, l'enfant devra nommer chaque carte mais vous pouvez également lui poser des questions pour l'aider, par exemple : " Penses tu que le petit garçon/la petite fille sur l'image est joyeux/joyeuse ou triste"? "Comment reconnais-tu cela?". 

  

 
Pour les enfants de plus de 6 ans 

  

Grâce au texte qui accompagne les images, l'objectif est non seulement de reconnaître les émotions mais de pouvoir associer les mots aux images représentées. Bien évidemment, pour cela vous devrez découper le texte qui les accompagne et ensemble, avec l'enfant, trouver l'illustration qui correspond au mot. 

  

Vous pouvez même faire régulièrement une sorte de petite "Météo des émotions" : on peut demander à l’enfant comment il se sent et d’aller chercher l’image correspondante à l'émotion en question. Ensuite, si possible, la nommer et, pourquoi pas, en parler avec lui en le questionnant pour l'aider à trouver une solution. 

 

  

  

Je télécharge les cartes des émotions 

  

Pour aller plus loin :

  

Voici nos deux coups de coeur lecture si vous souhaitez approfondir le sujet :  

  

"Au coeur des émotions de l'enfant", 

d'Isabelle FILLIOZAT 

  

 

  

"Les parents sont souvent démunis devant l'intensité des émotions de leur enfant. Ils cherchent volontiers à les calmer, à faire taire les cris, les pleurs, l'expression de l'émoi. Or l'émotion a un sens, une intention. Elle est guérissante. Ce livre très concret tire ses exemples du quotidien, aide les parents à comprendre la peur, la colère, la joie, la tristesse et le besoin de l'enfant d'exprimer ses sentiments." 

  

  

Et "Les émotions et les sentiments", 

par Catherine DOLTO, pédopyschiatre et fille de Françoise Dolto, pour des enfants de 2 à 7 ans: 

  

 

  

"Quand on comprend mieux on grandit mieux ! Mine de rien, derrière les émotions et les sentiments se cachent de grandes forces secrètes. Pour bien s'en servir, il faut les comprendre." 

  

 

Ajouter un commentaire

Le code langue du commentaire.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Derniers articles

Témoignage Ashley

Témoignage d'Ashley nounou Mômji.

L’importance d’avoir une complémentaire santé pour les jeunes

Découvrez avec Mômji pourquoi il est capital d…